Dany Paquin, un vendeur d’assurance pas comme les autres!



  • Qui aime les vendeurs d'assurance? Ne répondez pas avant d'avoir rencontré Dany Paquin, agent en assurance de dommages. Dany est le contraire du stéréotype. Aimable, professionnel, curieux, innovateur et confiant, Dany a choisi la route des médias sociaux  pour développer ses affaires. Depuis moins de deux ans, il explore l'univers web 2.0 avec beaucoup de succès. Voici son histoire!

    Première étape: Comprendre le potentiel du web 2.0!

    Par le passé, Dany avait investi dans plusieurs campagnes de pub traditionnelle  (bannière sur des sites) et il a été déçu du ROI (retour sur investissement). On comprend, les mots clés dans le domaine de l’assurance, ça doit coûter un bras. Tous les géants sont là, donc cette option n'était pas envisageable pour lui. Quoi faire? 

    <Si je voulais me faire trouver sur les moteurs de recherche, je n’avais pas le choix que de me monter un blogue. J'ai eu un déclic quand j’ai vu Michelle Blanc à TLMEP. J’avais déjà commencé à explorer le domaine, mais je n’avais pas réalisé qu’on pouvait vraiment faire des affaires avec les réseaux sociaux avant ça.>

    Ainsi, actif depuis mai 2009, il a lancé son blogue et ouvert son compte Twitter. Facebook est venu plus tard. Il est également sur LinkedIn. Pour son blogue, il a choisi Wordpress.  <Je me suis informé et c'est vraiment la meilleure plateforme. Je le trouve facile, très convivial. >

    Pour Dany, les réseaux sociaux constituent un outil de promotion très efficace. Jusqu'à date le retour a été positif pour lui. Il vise une clientèle est très large, M et Mme Tout le monde.  Les réseaux sociaux s'y prêtent bien.

    L’art de bloguer quand on n'aime pas écrire?

    Bloguer, c'est bien beau, mais que fait-on si on n'aime pas particulièrement écrire? <Je n’avais pas l’habitude d’écrire.  Pourtant, j’avais des choses à dire. Ma formule, c'est de ne pas écrire de longs billets. Je n’ai pas le temps d’écrire des billets qui vont très en profondeur dans le sujet. Souvent, je me réfère à des articles que je lis et je fais un petit commentaire en mettant un lien vers l’article. J’essaie d’écrire au moins un billet par mois. Plus si je le peux, si j’ai un sujet qui m’intéresse et qui est d’actualité. J’y vais  par instinct et par inspiration. Je ne me suis pas fixé de but en tant que tel.>

    Voilà une très bonne réponse. Écrire, ça stresse beaucoup de gens et effectivement, il faut y mettre du temps. Mais on peut utiliser du contenu de d'autres pour engager la discussion. Le Web 2.0 permet cela. Donc pour ceux qui ont la phobie de l'écriture, inspirez-vous de Dany.

    Proposer un contenu pour sa communauté

    Dany publie des contenus pour sa communauté. <C’est le but dans le fond. Si on pousse toujours le produit, c’est pas long que les gens vont se désintéresser. > En fait, il parle le moins possible d'assurance. En offrant à sa communauté un contenu intéressant, il s'en est rapproché. D'ailleurs, beaucoup sont eux-mêmes issus du monde web. < C’est une clientèle que je veux desservir. Je veux être proche d’eux. Je me suis toujours intéressé à la techno donc ce n’est pas un effort. Je veux aussi que les gens connaissent Dany Paquin au lieu de l'entreprise >. 

    N'oubliez pas, donner c'est aussi recevoir. Ainsi quand Dany a des questions par rapport au web, il reçoit plein de conseils gratuits. <On s’aide mutuellement. C’est un autre point qui est important>.

    Être authentique, soi-même, c'est important!

    Lorsque je lui demande quels conseils il donnerait aux petites entreprises qui veulent emboîter le pas, il répond: <Il faut aller vers ses passions. Quand on aime ce qu’on fait, on n’a pas de difficultés à en parler. Le web s’est grand. Certaines personnes pensent que leur contenu n'intéressera pas le monde. C'est faux! Le web, il y en a pour tous les types de clients et tous les sujets sont bienvenus. Si la peur, c'est de ne pas être lu, c’est déjà une erreur en partant.>. Il ne faut pas non plus avoir peur de ces opinons. Il ne faut surtout pas se cacher derrière l’entreprise.

    Chacun doit être unique et fonctionner à sa façon. Ainsi les gens doivent choisir le temps qu’ils veulent consacrer au développement de leur présence web et les outils qu'ils préfèrent. < Il faut avoir une présence web, c’est sûr que c’est l’avenir pour toutes les entreprises!>. Il est donc important de choisir les outils que l'on préfère. Dany aime Twitter, mais ce n'est pas l'outil idéal pour tout le monde. Si on travaille avec des outils qu'on aime, on risque de s'en servir plus souvent et avec plus de plaisir.

    Un retour sur investissement positif!

    Dany a déjà obtenu plusieurs clients grâce à sa présence web. Ce sont ces contacts sur Twitter notamment qui le réfèrent. Son but est de trouver ses clients uniquement par le web d’ici 2 ou 3 ans. En plus d'avoir accru sa clientèle, sa présence web lui a aussi ouvert des portes sur les médias traditionnels, comme la radio surtout.  Il publie également des articles sur d’autres blogues et site web. Cela augmente encore sa visibilité, sa notoriété et sa présence web. Tout cela en moins de deux ans! Bravo Dany!  Je suis certaine qu'il y  parviendra car il a une vision de ce que peut faire le web pour lui. Il explore déjà d'autres projets, notamment avec YouTube. Il compte éventuellement s'en servir pour des chroniques. 

    Connaissant le profil de  Dany Paquin, êtes-vous prêt à faire confiance à un homme du web comme Dany pour le genre de services qu'il propose? Voyez-vous comment le web peut servir tous les secteurs d'activités si on y met de l'imagination, du temps et beaucoup de soi-même (présence)? 

    Leave a Reply

    comment-avatar

    *