Mon Cher Watson, l’alter-égo fort et utile de Sophie Marchand

CLASSÉ DANS : Entretiens PME - Web 2.0


  • Mon cher WatsonJ’aime Sophie Marchand pour plusieurs raisons. Tout comme moi, elle est travailleure autonome. Elle blogue sur MonCherWatson.com et a intégré les réseaux sociaux à sa stratégie d’affaires avec intelligence et doigté.  Elle a choisi WordPress.com comme plateforme pour bloguer. (En passant, son blogue génère plus de 800 visites par jour ce qui est remarquable). Bref, Sophie Marchand a réussi à bâtir sa place sur le Web rapidement de façon très intéressante et dynamique. Un exemple à suivre! J’ai bien sûr voulu lui parler pour en connaître davantage sur son approche.

    Travailleure autonome depuis presqu’un an, elle détient une maîtrise scientifique en Finances (M.Sc. Finances) et un titre comptable. Elle a occupé divers postes en finances pendant près de 10 ans au sein de différentes entreprises. Son constat: côté finances, les entreprises utilisent très peu les outils qui pourraient les rendre plus performantes et plus efficaces. Cela a été une déception. <Je me suis rendue compte que l’efficacité au travail n’était pas telle que je l’avais ressentie quand j’étais aux études. Je me suis donc mis à construire des outils par moi-même qui ont finalement séduit mes collègues et d’autres entreprises>.  Cela lui a permis de découvrir sa vraie spécialisation, sa vraie passion:  la modélisation d’affaires, les modèles financiers et les outils qui tournent autour! Elle s’est donc lancé à son compte.

    Le défi de travailleur autonome, développer ses affaires!

    Le premier défi des travailleurs autonomes est de trouver des clients. (voir mon article sur le sujet). Comment faire? Sophie a bien réfléchi à son approche et a décidé de bâtir sa stratégie de développement des affaires autour de son blogue. <Le blogue m’est apparu comme la solution la plus proche de ma personnalité, le meilleur outil de promotion pour moi. J’aime beaucoup les communications, surtout l’écrit, et c’est aussi bon pour moi du côté formation. > Je suis très en accord avec cette approche. Les points de vues sont variés sur cette question, mais pour moi, un blogue ou un site dynamique doit devenir le point d’ancrage de sa présence web. On veut y accueillir la conversation, même si celle-ci peut à l’occasion se dérouler sur d’autres réseaux sociaux. N’en demeure pas moins, que chaque entreprise, ou chaque travailleur autonome a tout à gagner en ayant sa propre maison.

    Pourquoi WordPress.com? Pour être complètement autonome!

    Étant très autodidacte, Sophie a fait bien des recherches avant de fixer son choix sur WordPress.com. <Je voulais vraiment avoir un site que je pouvais gérer moi-même. Je ne voulais pas avoir à contacter un programmeur ou designeur web le temps venu de faire des changements. J’ai trouvé WordPress. Je me suis rendue compte que c’était la plateforme la plus populaire et la plus performante. Cela m’apparaissait comme la bonne solution pour moi.>

    WordPress.com est une plateforme technologique qui vous permet de créer gratuitement votre blogue. En date de novembre, plus de 65 millions de blogues sont créés par WordPress.com. C’est énorme. WordPress, c’est aussi bien plus qu’un outil de création de site, c’est une entreprise qui a à coeur des valeurs communautaires et qui rend disponible à ses clients une multitude d’outils (forums de discussions, support technique, etc.).

    Comment aborder WordPress.com?

    Sophie a choisi de progressivement assimiler l’outil. Au début, elle utilisait l’outil très simplement, donc elle avait un thème de base et elle publiait ses articles. Bref, une approche très traditionnelle. Avec le temps, cela a changé: <Puis, je me suis mise à explorer les différentes fonctionnalités de mon thème et j’ai découvert que je pouvais faire des sondages, ajouter des formulaires. Je me suis mis à beaucoup aimé la plateforme et en exploiter les différentes fonctionnalités.>

    Quoi faire en cas de problèmes?

    Pour beaucoup de gens, apprivoiser un nouvel outil est un peu angoissant, particulièrement s’il s’agit de notre propre blogue. J’ai donc demandé à Sophie comment elle s’y prenait lorsqu’elle avait des ‘problèmes’ avec WordPress. <Au début, je faisais de la recherche sur Google, puis quand je n’avais pas la réponse que je souhaitais, j’allais sur les forums de WordPress. J’ai été très satisfaite. Les réponses fournies ainsi que l’équipe WordPress étaient très bonnes. Ils font un très bon travail.> 

    Pour optimiser WordPress.com, il faut y mettre du temps pour comprendre toutes les possibilités qui nous sont offertes. WordPress.com est en constante évolution et notre site peut l’être également. Cela demande une certaine appréciation de l’outil. Par exemple, on peut choisir d’intégrer progressivement les options payantes. 

    Sophie n’a pas pris d’options payantes (nom de domaine, espace supplémentaires, site sans pub, etc). Elle a fait l’analyse des options et à découvert que les fonctionnalités gratuites comblaient bien ses besoins à ce moment-ci. <Je pensais atteindre rapidement les limites d’espace et finalement ce n’est pas le cas. Je publie trois billets par semaine. Ils offrent cette option pour de l’espace supplémentaires.>

    Sophie est parfaitement satisfaite de son site WordPress.com. <Cela m’a donné exactement ce que je voulais, c’est-à-dire avoir le plein contrôle de ma plateforme. Je trouve cela très souple. Si je décide de changer la page d’accueil ou changer le contenu de mes colonnes, je peux facilement le visualiser et le réaliser. Pour moi c’est un très grand avantage.>

    LinkedIn et Twitter génèrent des visites sur le blogue et des clients!

    Je ne peux pas passer sous silence le travail extraordinaire que Sophie fait sur LinkedIn. Elle a même créé son propre groupe de discussion, <Groupe de partage d’outil de travail>. <Au début, je voyais LinkedIn comme une plateforme où on diffuse son profil au cas où, mais là, je le vois comme un lieu de réseautage. La journée où j’ai créé mon propre groupe et commencé à interagir sur d’autres groupes, j’ai vu la différence, tant pour mon blogue que pour mes affaires.>

    Sur LinkedIn, Sophie propose des contenus très concrets, des outils, des sujets spécifiques. Cela amène des discussions spécifiques et rejoints un publique cible. Quant à Twitter @mon_cher_watson, elle s’en sert davantage comme outil pour propager son contenu, mais encore là, elle a réussi à trouver de nouveaux clients. <Twitter, j’ai l’impression des fois de mieux cibler ma clientèle.>

    Les trois conseils de Sophie Marchand aux PME!

    Commencer à bâtir votre présence avec un blogue. <Le blogue, utilisez la plateforme de création de contenus pour publier et les médias sociaux pour des fins plus promotionnelles. Le blogue, on peut avoir peur du temps ou de la complexité que cela représente, mais en fait c’est simple, cela a une portée assez considérable. Le blogue permet de se concentrer sur les sujets d’expertise et d’être plus stratégique.>

    Le temps investi pour développer ses affaires est aussi bon et profitable s’il est fait par le web. <C’est vrai que ça prend du temps, mais c’est comme n’importe quelle action de développement des affaires, un 5 à 7 prend du temps aussi.> 

    Pour publier, lier vos articles à vos activités professionnelles. <En terme de création de contenu, j’essais de lier les sujets à mes opérations. Par exemple, si je suis sur un mandat qui traite de telle ou telle problématique, j’en profite pour en parler. Cela me permet d’avoir des billets qui soient faciles à rédiger parce que je suis dedans. > En passant, je fais exactement la même chose que Sophie.

    Conclusion

    WordPress.com est un outil gratuit, convivial. En collaboration avec Détail Formation, j’offre de la formation sur comment créer son site wordpress.com gratuitement. N’hésitez pas à communiquer avec moi pour plus d’information. Pourquoi ne pas vous en servir, surtout si vous n’avez pas de site ou si vous envisagez de lancer un blogue.

    Mots-clés : , , , , ,

    7 commentaires

    1. Le 11 novembre 2011 Christian a dit... #

      Bonjour Micheline, encore une fois, un excellent billet!

      Je préfère wordpress.org (installation sur un serveur externe) pour le contrôle et la liberté, mais wordpress.com est aussi une excellente solution. Bravo à Sophie Marchand pour son blogue que j’ai visité à plusieurs reprises. Il est rempli de conseils et d’outils très intéressants.

      Christian

      • Le 14 novembre 2011 Micheline Bourque a dit... #

        Merci encore une fois de ta visite Christian. J’apprécie beaucoup. WordPress.org est une excellente plateforme que je recommande très fortement à qui a les moyens de l’obtenir. Mon site est wordpress.org en passant. Je constate par contre que toutes les petites entreprises n’ont ni les moyens financiers de faire faire le site ou les habilités techniques pour installer eux même le logiciel ou pour le personnaliser. C’est pourquoi Worpdress.com est une solution de rechange très intéressante pour elles. WordPress.com est gratuit est très convivial. D’après moi, c’est une bonne option pour débuter. D’autre part, il y a des professionnels autonomes, tel Sophie, qui ont tout simplement besoin d’une plateforme dynamique. Encore une fois, WordPress.com est tout à fait adéquat. Bref, je pense qu’on est d’accord. Si tu connais d’autres entreprises québécoises, peut-être en Outaouais, fais m’en part, car j’aimerais bien les connaître.

    2. Le 12 novembre 2011 Le Marketeur Français a dit... #

      Bonjour Micheline,
      je découvre votre blog aujourd’hui après en avoir vu une revue sur le site de Stéphanie Hétu.

      Tout comme Christian, je suis un fervent adepte de wordpress.org (qui permet de télécharger et installer le blog wordpress sur son propre site).

      Mais je crois que WordPress.com permet désormais d’acheter son propre nom de domaine, ce qui est un avantage solide pour développer une présence web.

      Quelle est la fréquence de publication que vous recommandez, avec votre conseil de lier les articles avec l’activité professionnelle de l’entreprise ?

      Sébastien

      • Le 14 novembre 2011 Micheline Bourque a dit... #

        Sébastien, avec tout ça j’ai oublié de répondre à votre question concernant la fréquence de publication. Je ne donne jamais de réponse très spécifique à cette question qu’on me pose pourtant souvent parce qu’il y a tellement de facteurs dont il faut tenir compte. La régularité est plus importante d’après moi que la quantité. Mieux vaut publier une fois par mois, que de publier 3 articles consécutifs puis ne rien publier pendant 2 mois. Bref, il faut publier à au rythme de son choix que l’on fixe selon ses capacités. Il faut maintenir ce rythme afin d’assurer un minimum de publication auquel les lecteurs peuvent s’attendre. Un blogue, ça se bâtit. Quant à l’idée de publier en lien avec des activités professionnelles, encore là c’est très relatif. Si vous avez des projets d’affaires qui s’échelonnent sur une période de temps spécifique, et visent une clientèle particulière, vous voulez peut-être publier plus souvent et offrir du contenu plus pointu afin de faire valoir votre expertise ou vos produits plus spécialisés. Enfin, c’est très difficile à donner des conseils sans contexte. Pour moi, l’idée, c’est de pouvoir dire, Comme ça, le blogue devient une référence pour nos clients et prospects. J’espère que ce point de vue vous aide.

        • Le 15 novembre 2011 Le Marketeur Francais a dit... #

          Bonjour, merci de votre réponse.

          J’étais curieux de savoir le conseil que vous donniez aux entreprises à ce sujet, en effet. Je suis toujours ouvert à de nouvelles idées.

          De mon côté je pense qu’une fois le blog d’entreprise « lancé », il devient plus important de faire la promotion du contenu existant, que de publier à nouveau dessus (sauf actualité particulière de l’entreprise, qui dans ce cas justifie les nouvelles communications !)

          Sébastien
          PS : oui, vous avez aussi un lectorat Français :-)

    3. Le 14 novembre 2011 Micheline Bourque a dit... #

      Merci beaucoup de votre visite Sébastien! Cela me fait très plaisir de savoir que je suis lue en France. Comme je le signalais à Christian, je suis tout à fait une adepte de WordPress.org et je le recommande fortement à toutes les petites entreprises avec lesquelles je travaille. Cependant, si cette option n’est pas plausible pour certaines entreprises pour toutes sortes de raisons, je crois que WordPress.com est une excellente solution de rechange. Les petites entreprises ou travailleurs autonomes (ou indépendants comme vous les appelez en France je crois) peuvent commencer à bâtir leur présence web avec WordPress.com et convertir plus tard à WordPress.org. Le transfert se fait sans trop de difficultés et les gens n’ont pas besoin d’apprendre à utiliser un nouvel outil car le tableau de bord est très similaire de com à org. Pour moi, c’est un autre aspect de WordPress.com que je trouve intéressant et pertinent pour les petites entreprises.

    Mentions sur le Web

    1. Une formation WordPress qui m’en apprend beaucoup – Vieux-Terrebonne - 13 janvier 2012

      [...] formation, j’ai l’occasion d’en apprendre [...]

    Laissez un commentaire