Fabien Major, un conseiller financier champion du personal branding!

Fabien Major est conseiller financier et gestionnaire de portefeuille. Il a son propre cabinet financier Major Gestion Privée. Il est blogueur et chroniqueur en finances personnelles sur Major Blog. Dans une autre vie, viagra il a gravité dans le monde des communications principalement comme animateur de radio, sovaldi mais aussi à titre de chroniqueur et rédacteur, medicine notamment pour le Magazine Croc et pour CKAC. Il écrivait des textes humoristiques. 

J'ai voulu lui parler pour qu'il me décrive comment à titre de conseiller financier, on peut faire un usage intéressant et fort profitable du web et des réseaux sociaux.

Le personal branding, un outil pour combattre les scandales financiers

L'idée de bloguer et de faire évoluer sa présence sur le web remonte à l'époque des scandales financiers des années 2007-2008 et de la crise financière qui a suivi. Associé à un cabinet qui avait eu des problèmes avec l'AMF et fait l'objet de scandales, il trouvait déplorable de voir que tous les conseillers financiers, lui-même compris, se retrouvaient entachés par cette situation. <Je n'avais rien à voir avec cette controverse et pourtant, tous les conseillers étaient stigmatisés. J'ai même failli quitter la profession. Je me suis donc resaisi et j'ai décidé de bâtir une muraille sur le web pour préserver ma réputation.>

<J'ai beaucoup travaillé sur moi-même. Je me suis dit que mon métier pouvait avoir une réputation de pourris et que tant pis, ce n'est pas le cas pour moi. Je ne suis pas un pourri et je ne suis pas obligé de tomber dans ce mode de pensée.> Bravo à lui!

Une stratégie de branding claire et simple: je suis un conseiller financier honnête!

Fabien Major a donc pris le taureau par les cornes et a élaboré une stratégie pour se repositionner dans le milieu et auprès du public. Sa stratégie comprend une campagne de publicité, un volet radio, une présence web accrue, notamment avec la création de son blogue. Tout cela pour aider à  contrer les peurs et les appréhensions des gens face aux conseillers financiers. <Je me suis dit, il n'y a pas mieux placé que moi pour contrôler ma réputation. Je suis donc parti sur un élan et je me suis présenté au public comme Fabien Major, un conseiller financier honnête!>

Selon Fabien, les bannières financières font souvent l'objet de critiques néfastes, pour ne pas dire de démolition publique, mais quand il s'agit d'une personne, c'est une autre dynamique. <Je ne suis pas obligé de subir cette hargne contre le monde de la finance. Je n'ai rien à me reprocher. Je suis tout à fait en règle avec l'AMF.>

Pour bâtir son image de 'marque' professionnelle, Fabien s'est approprié son nom de domaine. Son courriel aussi est à son nom. Son blogue est lié à son nom. Il a aussi étendu sa présence sur les réseaux sociaux, toujours sous son nom. Twitter @fabienmajor est son principal réseau. Bref, qui veut connaître Fabien Major peut le retrouver un peu partout et facilement. 

Dans les faits, Fabien ne donne pas de 'conseils financiers' sur le web, il ne fait pas de sollicitation ou de vente de produits sur le web. Il transmet de l'information sur l'industrie et il 'socialise' avec les gens. Parfois il arrive que les visiteurs lui posent des questions financières très précises sur des titres par exemple. Dans ces cas, il recommande à ces lecteurs de se retourner vers leurs conseillers financiers pour des conseils de cet ordre. Ainsi, il a son code d'éthique par rapport à son blogue qui est tout à fait en règle avec les pratiques de l'AMF et des autres ordres.

Le blogue, un outil puissant pour toucher les gens à distance

MajorBlog est né vers 2007. Fabien avait déjà perçu le besoin du public d'avoir des points de vue diversifiés, des opinions qui se différencient du reportage journalistique classique basé sur des faits, mais souvent démuni d'émotion. Il constatait que le public mettait de plus en plus en doute l'intégrité des grands médias. Il a donc commencé à bloguer, à proposer des contenus de son propre cru, qui reflète sa personnalité, ses opinions. <Parler à la première personne fait toute la différence. Les gens finissent pas s'attacher à nous'.>

Ce qu'il fait, c'est vendre de la confiance en permettant aux gens de découvrir qui il est comme personne, comme homme honnête!  <Tout le monde a d'excellents produits à offrir et de moins bons produits. Mais avant de parler produits ou finances, il faut avoir la confiance des gens. Et pour ma part, je peux être intègre fasse à moi-même et fasse à mes clients.> Par le blogue, il peut transmettre un contenu riche et intéressant. Il offre des renseignements de qualité. Ses lecteurs peuvent apprendre à le connaître, connaître son style, sa façon. Cela prépare le terrain aux rencontres personnelles de façon inespérée. <Je me mets toujours dans la tête de mes prospects.>

Une présence web dynamique, c'est rentable!

Quand on a une présence sur le web depuis quelques années, les résultats commencent à se manifester. Pour Fabien, les résultats arrivent toujours d'une façon un peu inattendue. <Un jour, je reçois un appel d'un monsieur qui avait un fort accent européen, au point où je pensais qu'il s'agissait d'une farce. Mais voilà qu'il s'agit d'une propriétaire d'entreprise qui avait effectivement besoin de conseils financiers. En lui parlant, il m'avoue qu'il lisait mon blogue depuis plus d'un an. Il pouvait même me citer.  Il a demandé à me rencontrer, puis il est devenu mon client. Vous comprendrez que  le délai entre la rencontre et la vente a été très raccourci.>

Avoir une présence web, c'est comme planter des graines. Un jour ou l'autre certaines vont pousser. Avec Twitter, Fabien a réussi à agrandir sa communauté et à développer des relations avec beaucoup de ses adeptes. <C'est avec Twitter que j'ai eu le plus de résultats. J'ai vite monté à plus de 10 milles adeptes. Il n'y a pas une semaine qui passe sans que je ne reçoive une demande de rencontres. Je suis sur Facebook aussi, mais c'est moins concluant pour moi.>

Bombarder ses adeptes de contenus sur la finance n'est pas la bonne approche. Fabien l'a bien compris. <Faut parler de soi un peu, faut s'ouvrir. Si on ne fait que de partager du contenu de type communiqué de presse, on va endormir les gens. C'est comme quelqu'un à un cocktail qui ne fait que de parler de son emploi. Ça n'intéresse personne. J'utilise beaucoup d'humour, je fais des jeux de mots, bref, je m'amuse. Avec mon background en humour, ça aide. Je parle de technologie, un peu de politique, un peu de finance. En général, sur 10 Tweet, seul 3 seront liés à mon métier. >

Pour faciliter la gestion de sa présence web, notamment pour Twitter, Fabien utilise Hootsuite. Hootsuite est un outil qui facilite la gestion de vos réseaux sociaux. Vous pouvez gérer plusieurs réseaux à la fois dont Twitter, Facebook et LinkedIn. Vous pouvez pré-programmer vos publications, donc assurer votre présence sans être présent. Vous pouvez aussi obtenir  différentes données analytiques intéressantes. L'outil est gratuit. Les options payantes à coût très abordable sont par contre intéressantes à considérer pour maximiser l'outil.

Le prochain défi de Fabien Major, c'est de commencer à travailler avec le courriel. Il envisage de publier une info-lettre. D'après moi, il est voué à une réussite car il publie déjà un bulletin imprimé, donc il a l'expérience de publier. Je l'encourage fortement à le faire, surtout qu'il y a aujourd'hui des outils très performants qui permettent de bien gérer ce type de projet et de voir les résultats qu'on obtient. (ref: MailChimp, Constant Contact, etc.). 

Quelques petits conseils supplémentaires

Voici d'autres bons conseils que je retiens de mon entretien avec Fabien Major

  • Il ne faut pas avoir peur d'essayer des choses. Tout le monde fait des erreurs, mais plus on est présent sur le web, plus on y gagne à la longue.
  • Le contenu, c'est le nerf de la guerre. <Quand on produit du contenu exclusif, pertinent que les gens recherchent, on devient l'ami de Google et les gens nous trouvent.>
  • Il faut publier du contenu qui est en lien avec notre cible d'affaires. 
  • Il faut se respecter et parler selon nos croyances et nos valeurs.
  • Il faut être bien organisé pour réussir

Fabien Major réussit très bien en affaires. Il est évident qu'il a des atouts qui ne sont pas donnés à tout le monde. Son background à la radio et chez Croc l'a mis en contact avec bien des personnalités connues et lui a donné une bonne notoriété. Cela fait en sorte qu'on le sollicite beaucoup à la radio pour commenter l'actualité financière, etc. Il reçoit des demandes d'entrevue de la presse écrite ou électronique de 2 à 5 fois par mois. Mais n'empêche qu'il a très bien réussi son 'personal branding'. Aurait-il autant de demandes s'il n'était pas sur les réseaux sociaux et s'il ne bloguait pas? Je parie que non!

Quels sont les résultats d'un personal branding efficace?

<Pour ce qui est de nouveaux clients, il y a les clients qui proviennent directement du blogue et des médias sociaux, puis ceux qui proviennent d'efforts divers. Même ces derniers m'avouent qu'ils ont lu à mon sujet sur le web avant de me contacter. Cela représente environ 35% de ma nouvelle clientèle, le reste provenant de références. Depuis que j'ai déployé ma stratégie de personal branding et intégrer à fond les médias sociaux, mon actif sous gestion a doublé et mes revenus annuels ont bondi de 45%. Ils sont en croissance constante.> 

Et vous, avez-vous commencé à travailler votre 'personal branding'? Avez-vous des résultats à partager avec nous?

Pour des lectures supplémentaires, je vous recommande:

Le Personal Branding, dois-je vraiment?

http://www.blogpersonalbranding.com/

 

 

 

 

 

A propos Micheline Bourque

3 réflexions au sujet de « Fabien Major, un conseiller financier champion du personal branding! »

  1. Voilà un billet sur mesure. Merci !
    Fabien Major répond aux trois critères de positionnement stratégique:
    l’honnêteté comme axe de différenciation
    connaissances et notoriété comme axes de crédibilité, et
    efforts remarquables pour rendre l’offre attrayante.
    Merci à Fabien Major pour révéler des données chiffrées, la transparence et le partage, on aime ça.
    Encore merci Micheline,
    Brigitte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *