En toute franchise, la Cage aux Sports et la gestion des réseaux sociaux!

 La Cage aux Sports est une marque très connue au Québec. Qui n'a pas déjà mis les pieds dans une ou l'autre de ces belles 'Cages'? Il y en a 52 en tout dont 12 franchisés et 17 en co-entreprise. Et comme tout grand franchiseur, order la gestion de la marque à l'ère des réseaux sociaux présente de nombreux défis. 

Pour mieux comprendre cette réalité, try j'ai posé quelques questions à Jean-Sébastien Marceau, Chef du marketing Web et relationnel pour la Cage aux Sports. Il s'occupe du site web mais aussi de la gestion des réseaux sociaux pour l'ensemble des restaurants. Vous comprendrez son rôle face aux franchisés à l'égard des réseaux sociaux en lisant l'article qui suit.

Comment positionner sa marque sur les réseaux sociaux tout en laissant une place aux franchisés?

De tous les réseaux sociaux, c'est Facebook qui pose le plus de défis. Les restaurants sont des entités qui sont situés dans des localités. La 'communauté' qu'on veut joindre font partie de ces localités. Donc, la dimension locale revêt une très grande importance versus le type de communauté qu'une marque peut créer et animer sur les réseaux sociaux. Je n'ai pas voulu aborder la problématique de gestion des pages de Google+ compte tenu que le réseau n'est pas encore très utilisé par les entreprises au Québec. Ce sera l'objet d'un autre article en temps et lieu.  Cela dit, la Cage aux Sports a décidé de permettre à chaque franchise de créer leur propre Page Facebook si on le désire. 

<Permettre ou pas à chaque Cage aux Sports d'avoir sa Page Facebook? Ça été une question très importante à résoudre pour nous. On ne voulait pas que ça devienne une 'pizza'. On a pris la décision de leur laisser la possibilité de créer leur page compte tenu du fait qu'il y a des réalités qui sont vraiment locales ou régionales, surtout pour les franchisés en région éloignée. Le cas de Val d'Or est un excellent exemple. On est conscient du fait que le gérant  là-bas a beaucoup de contacts dans son environnement.  L'empêcher de pouvoir gérer sa propre page n'aurait pas été bénéfique ni pour lui et ni pour nous. Alors on a choisi d'ouvrir cette plateforme pour ces raisons entre autres.>

Comme le souligne si bien M. Marceau également, <avec Facebook, si on veut développer une communauté, il faut a quelque part qu'elle soit locale>. Je crois beaucoup à cette affirmation. C'est à  partir de cette communauté que l'on peut bâtir des relations en continu. La communauté permet aux membres de communiquer entre eux, mais  pour que cette communauté 'rapporte' aux commerçants, entreprises, etc., il faut que ces échanges se convertissent à un moment donné en relation d'affaires.

Quel rôle prendre face aux franchisés qui veulent être présents sur les réseaux sociaux?

En premier lieu, il a fallu s'occuper de la page Facebook corporative. Avec plus de 62 000 adeptes, on peut dire que c'est une bonne grosse communauté d'adeptes. Pour les franchisés, la Cage aux Sports offre du conseil et de l'accompagnement. <On a développé un guide de base pour eux. Il n'est pas très détaillé mais il donne les règles et les consignes à respecter de notre côté par rapport à  notre  image de marque. Le guide est aussi fait pour les aider de façon générale les franchisés car on comprend que ce ne sont pas des experts en la matière. C'est important qu'ils connaissent les règles de Facebook aussi. Ils doivent savoir comment créer une Page, etc.. Bref, on agit un peu comme accompagnateur à ce niveau.>  Je trouve l'idée de créer un guide d'utilisation avec un volet technique et un volet publication très ingénieuse. 

Quels sont les éléments importants en lien avec la marque qu'on impose aux franchisés.

Les franchisés sont habitués de travailler avec des normes. Ainsi, on leur impose également des normes quant à l'utilisation de la marque dans un contexte de réseau social. Que ce soit au niveau des visuels, des normes graphiques, les franchisés savent qu'ils doivent faire approuver le tout du côté du siège social. Cette approche ne diffère aucunement de celle que l'on adopte pour toutes les autres formes de publications. Par exemple, si on désire présenter une offre locale, il faut que ce soit validé par le siège social. Donc, si on veut faire connaître cette offre sur Facebook, cela suppose qu'elle a déjà été approuvée.

Cela dit, Monsieur Marceau a bien expliqué que trop de normes n'est pas une bonne option car il faut donner un peu de flexibilité aux gestionnaires de Page. <Compte tenu de la nature même de l'outil, il faut que le gestionnaire puisse réagir rapidement, voir quotidiennement. C'est plus rapide parfois que dans les journaux, donc on doit faire confiance tout en s'assurant que nos franchisés connaissent nos préalables.> Si on prend l'exemple tout récent de la reprise du hockey, cette nouvelle a dû faire tout un effet auprès des adeptes de hockey et adeptes des Pages Facebook de la Cage aux Sports. La Cage de Val d'Or y est allée de son propre message, et d'après moi avec raison. Les franchisés peuvent aussi se servir des contenus de la page corporative. Rien de les empêche de partager ces contenus, bien au contraire. Le temps étant une denrée rare, le fait de pouvoir partager le contenu d'autres présente ses avantages.

Avancer une étape à la fois, au fur et à mesure que les réseaux se développent!

La Cage aux Sports jouit d'une très bonne notoriété. L'inclusion des réseaux sociaux à sa stratégie globale de marketing se fait étape par étape. Comme il se doit, d'autres projets marketing ont priorité comme par exemple le club VIP. C'est en partie pourquoi la Cage aux Sports n'a pas encore offert d'encadrement très particulier aux franchisés pour les outils qu'offre Facebook du côté publicitaire et applicatif. On propose plutôt aux franchisés des mini-formations ou du coaching individuel qui leur permettent de savoir comment publier, comment faire des sondages, etc. Mais la demande va certainement venir et on en est conscient. La Cage aux Sports suit l'évolution des réseaux et sera prête à répondre aux besoins le temps venu. Cela fait partie des plans à moyen terme.

L'ajout d'autres outils fait également partie des plans à moyen terme. Des outils tels Yelp, Foursquare, Google Local, etc. On veut optimiser la présence du réseau sur ces plateformes locales. C'est une question de temps et de priorité pour l'instant. <On constate que l'utilisation de ces plateformes au Québec demeure relativement limitée, c'est pourquoi on observe le tout et on agira en temps et lieu pour sécuriser notre place>.

Les grands objectifs pour la marque mère?

<Ce qui est important pour la marque mère, c'est que l'ensemble du réseau soit au diapason malgré les différentes réalités locales. Il est primordial que tous soient dans la même ligne de pensée. Ce n'est pas toujours évident. Je ne peux pas visiter toutes les pages à tous les jours. C'est un défi de s'assurer que la qualité soit là, que l'image soit respectée. Mais cela fait partie de ce processus qui mène vers l'intégration des réseaux sociaux. Nous sommes toujours un peu en mode essai-erreur, mais on sait que l'on s'améliore.  C'est bien parti pour nous.>

Certains franchiseurs choisissent d'intégrer les réseaux sociaux par le biais de projet pilote. Ces projets permettent de bien identifier les besoins en terme de formation, d'encadrement et d'outils pour permettent aux franchisés d'être bien habilité à utiliser les réseaux en respect de la marque et en respect des façons de faire. Il s'agit d'une option très intéressante. 

Conclusion

Les franchiseurs ont tout intérêt à se positionner face aux réseaux sociaux et répondre à des questions fondamentales.

  • Quelle marge de manoeuvre donnée aux franchisés pour développer leur propre communauté (locale) sur les réseaux?
  • Les franchisés ont-ils des besoins de formation que le franchiseur devrait prendre en charge?
  • Les franchisés sont-ils bien instruits sur les choses à faire et ne pas faire en respect de la marque?
  • Les franchisés ont-ils accès à une information continue sur l'évolution des différents réseaux?
  • Sont-ils au courant des objectifs de la marque à l'égard des réseaux sociaux.

Quels autres questions faut-il ajouter à cette liste d'après vous?

Quelles sont les franchises qui font un bon travail du côté des réseaux sociaux d'après vous?

Pour en savoir davantage sur les réseaux sociaux dans un contexte de franchise, pourquoi ne pas participer au Colloque 2013 Franchise 3.0 – Les réseaux sociaux dans le monde de la franchise. Ce colloque organisé par le Conseil Québecois de la Franchise (CQF) dans le cadre de la Semaine sur l'entrepreneurship en franchise. Un événement auquel je participerai et qui risque d'être fort pertinent. À suivre….

 

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager. Merci d'avance!

 

 

 

 

A propos Micheline Bourque

4 réflexions au sujet de « En toute franchise, la Cage aux Sports et la gestion des réseaux sociaux! »

    1. Merci beaucoup pour le lien. 

      Ici au Québec, pour en apprendre davantage sur la franchise, il y a le Conseil Québécois de la Franchise.  Cette organisation offre énormément d’information sur comment devenir franchiseur ou franchisé. Ils organisent aussi une semaine complète d’activité sur L’entrepreneurship en Franchise, qui débute d’ailleurs cette semaine. Peut-être trouverez vous des informations intéressantes à relayer à vos lecteurs. 

      1. Madame, à travers le groupe Toute La Franchise, nous pouvons relayer des informations sur la franchise au Québec tout naturellement. Vous pouvez nous envoyer des articles que nous relaierons. Sachez que nous développons aussi une e-encyclopédie de la franchise sous forme de leçons et interventions de professionnels et experts, nombreux étant référents au sein de la Fédération de la franchise.

        Vous avez mon mail, n'hésitez pas à m'écrire sur celui-ci.

        Très agréablement.

Répondre à La Franchise Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *